Jeunes Africains Par SNEY 2.0

Soyons exemplaire en lisant et en faisant lire

La CEDEAO en Terminale / 3ème

Lire pour apprendre

En entrant en classe de second, on quitte le cycle des apprentissages fondamentaux pour aborder celui des connaissances.  L’objectif majeur n’est plus d’apprendre à lire, mais de lire pour comprendre. Il est désormais question d’utiliser nos capacités de lecteur, acquises au cours du cycle précédent, pour explorer le domaine de l’écrit sous toutes ses formes, à l’école et dans la vie. L’entrainement  à la lecture se prolongera cependant tout au long de ce cycle, visant à l’amélioration de la vitesse, à la reconnaissance des mots (et de l’orthographe !), à la compréhension de textes longs et « difficiles »  par ailleurs, on doit parvenir a lire de façon autonome, un sujet ou une consigne d’exercice.

La cedeao

Communauté économique des Etats de l’afrique de l’Ouest

 

 



 

Présentation

La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est un regroupement régionale de quinze pays (15) créé en 1975 : Benin, Burkina Faso, Cap vert, Côte d’ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Conakry, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, sierra Léone, Sénégal, Togo. La Mauritanie s’est retirée en 1999. Sa mission est de promouvoir l’intégration économique dans “tous les domaines de l’activité économique notamment l’industrie, les transports, les télécommunications, l’énergie, l’agriculture, les ressources naturelles, le commerce, les questions monétaires et financières, les questions sociales et culturelles…“

Les objectifs

La CEDEAO aspire à promouvoir la coopération et l’intégration économique sous régionale dans la perspective d’une union économique. Les pays de la CEDEAO visent à long terme la création d’une fédération des Etats de l’Afrique de l’Ouest avec un parlement, une cours de justice, un secrétariat exécutif et un conseil économique et culturel.

Dans cette perspective, les membres doivent accepter la suppression des droits et taxes à l’importation et à l’exportation, l’élimination des restrictions sur le commerce intracommunautaire, la mise en place progressive d’un tarif douanier et d’un politique commerciale commun, la suppression des obstacles à la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux, l’harmonisation des politiques économiques, industrielles, agricole, monétaire et de celle concernant les infrastructures.

La CEDEAO prévoit aussi la création en 2004 d’une monnaie commune, d’une banque commerciale communautaire, d’une compagnie aérienne et d’une compagnie maritime.

Réalisations

La CEDEAO s’est doté d’un drapeau et d’un hymne communautaire, qui devrait progressivement être adopté par chaque Etat membre.

La constitution d’un gazoduc entre le Nigeria et le Ghana, passant par le Togo et le Benin, est en cours.

 

 

A partir de l’année 2000, la CEDEAO a mis en circulation un passeport communautaire, que les Etats membres devraient adopter sur leur territoire depuis 2005. Elle a également mis en circulation, un chèque de voyage qui permet d’atténuer la non –convertibilité des monnaies qui cohabitent en son sein


 Comme un avion sans ailes : l'amour, ça fait planer, mais gare à la chute !